La ZSC FR3100512 « Hautes vallées de la Solre, de la Thure, de la Hante et leurs versants boisés et bocagers »

Zone Spéciale de Conservation FR3100512
« Hautes vallées de la Solre, de la Thure, de la Hante et leurs versants boisés et bocagers »

Carte d’identité du site

Site classé au titre de : Directive Habitats, Faune, Flore (92/43/CEE)

Surface : 241 hectares

Code Natura 2000 : FR3100512

Date d’approbation du Document d’objectifs : 17/03/2015

 site 39 périmètre

 

12 communes concernées :
-Beaurieux
-Bérelles
-Bousignies sur Roc
-Choisies
-Cousolre
-Dimechaux
-Eccles
-Hestrud
-Lez Fontaine
-Solre le Château
-Solrinnes

Opérateur et animateur:
Syndicat mixte du Parc Naturel Régional de l’Avesnois

 

– Les principaux enjeux du site

Pour les milieux forestiers :
– Les habitats forestiers, des forêts publiques et privées sont à préserver et  à restaurer afin de favoriser les végétations qui les caractérisent et les chauves-souris qui y vivent, tout en composant avec la bonne mise en œuvre de l’activité sylvicole et les besoins des propriétaires.

Pour les milieux ouverts :
– Les habitats ouverts, de prairie et d’ourlet répondent dans leur composition floristique aux pratiques de gestion agricole et d’entretien. Leur maintien dépend donc de la qualité des pratiques de fauche,  d’entretien, de fertilisation ou de pâturage. Beaucoup d’entre eux  se développant en zone humide, ils sont étroitement liés à la qualité de l’eau, venant des rivières ou du ruissellement, qui les alimentent.

– Les espèces et végétations du site 39 sont typiques des cours d’eau turbulents, oxygénés et de bonne qualité chimique et physique. L’enjeu pour les préserver est de maintenir une bonne qualité des eaux et de minimiser le colmatage en accompagnant propriétaires et agriculteurs pour éviter l’érosion excessive des berges. Le regard est également à porter sur la continuité des cours d’eau, fragmentés par de petits ouvrages de nature multiple.

Pour les végétations et poissons de plan d’eau l’enjeu est moindre, leur maintien dépend de la continuité de la présence du plan d’eau

– Les sources pétrifiantes, ces habitats particuliers, uniques en région Nord Pas de Calais nécessitent une attention particulière pour éviter les dégâts physiques (chute d’arbre, passage d’engin, piétinement). La communication avec les propriétaires et usagers pour les éviter et la mise en exclos permanente ou temporaire sont les actions essentielles à mener.

– Les Habitats

Riche d’une grande diversité d’habitats qui se développent selon le gradient d’humidité généré par la topographie, le site 39 comporte 10 habitats (végétations) d’intérêt communautaire au titre de la directive Habitats.

Parmi elles :

– Les « prairies maigres de fauche de basse altitude », comme leur nom l’indique, la composition floristique de celles-ci est intimement liée à la valorisation par fauche de l’herbe.
Ces prairies riches floristiquement quand elles sont peu fertilisée sont composées de Fromental élevé, de vesces, de Lychnis dioïque, espèces les plus caractéristiques.
Ces prairies s’expriment de manière différente selon qu’elles sont dans des prairies  humides ou  sèches.

 lychnis site 39

Prairie maigre de fauche à Lychnis dioïque – (Photo:W. Béduchaud, Pnr Avesnois)

– Les Sources pétrifiantes avec formation de travertins (Cratoneurion)
Cet habitat atypique est présent en 3 points du site à Hestrud, Cousolre et Bousignies sur Roc. Les sources pétrifiantes rejettent une eau chargée de calcaire dissout. A l’air libre, le calcaire se dépose au sol sur les mousses, les brindilles et les feuilles. Il s’agrège et génère lentement une formation rocheuse friable et fragile. Sur cette formation se développent des mousses et « hépatiques à thalle », petites plantes vertes plates et sans tiges.

végétation sur dalles 2Formation calcaire de source pétrifiante-(Photo: CBNBL)

– Les forêts alluviales à Alnus glutinosa et Fraxinus excelsior (Alno- Padion, Alnion incanae, Salicion albae)
Il s’agit de boisements d’Aulnes glutineux et de frênes qui se développent dans la partie basse des forêt, au pied des cours d’eau ou de manière très linéaire, au long des cours d’eau qui traversent les pâtures. Ces forêts et leurs végétations herbacées ont besoin de sols humides voire inondés une partie de l’année pour leur développement.
.frênaie

Aulnaie-frênaie- (Photo: W.Beduchaud-PNR Avesnois)

D’autres végétations d’intérêt communautaire des plans d’eau, des chênaies-charmaies et hêtraies, ou encore des prairies et lisières forestières font la richesse et la patrimonialité du site.
Pour en savoir retrouver sur le lien ci-après toutes les fiches des habitats présents sur le site :

Les fiches habitats

– Les espèces

Les habitats variés du site sont le lieu de vie d’espèces d’intérêt communautaire de Chauves-souris, de poissons, et d’une moule d’eau douce.

Les nombreux cours d’eau du site expliquent la présence de multiples espèces aquatiques et témoignent de l’importance patrimoniale du réseau hydrographique du site Natura 2000.
Le Chabot (Cottus gobio) fait partie de ces espèces
Il s’agit d’un poisson reconnaissable à sa tête large et aplatie. Indicateur de la bonne qualité des eaux, il affectionne les cours d’eau rapide au sol caillouteux au fond desquels il vit. Il se nourrit d’insectes et larves aquatiques.

.chabot kevinChabot commun (Cottus gobio) – K. Blanchon, Pnr Avesnois

La Mulette épaisse, (Unio crassus) est une moule d’eau douce .
Organisme filtreur ses exigences écologiques sont fortes et la rendent vulnérable à la moindre pollution et à l’excès de sédiments (argiles, matière organique, …) apportés par le ruissellement des eaux de pluie et l’érosion parfois importante des berges. Elle aime les cours d’eau rapides car ils sont bien oxygénés et frais.
Redécouverte pour le Nord-pas-de-Calais, en 2012 sur le site 39 elle fait partie d’un ensemble de populations isolées présente qu’en Avesnois. La conservation de cette espèce est l’un des enjeux majeurs du site.20151201 - Mulette épaisse - William BEDUCHAUD VF

Mulette épaisse (Unio crassus)-W.Béduchaud-PNR Avesnois

Concernant les mammifères, les Chauves-souris ne sont pas en reste puisque le site héberge le Murin de Bechstein (Myotis Bechsteinii) .
Facilement reconnaissable avec ses oreilles longues et larges, le Murin de Bechstein est une espèce forestière appréciant les forêts de feuillus âgés .
En Nord-Pas-de-Calais, cette espèce est principalement présente en Avesnois. Il utilise les cavités arboricoles de son territoire de chasse pour se reposer au cours de la nuit et établir ses colonies de mises bas. Les 2 principales menaces pour cette espèce sont la suppression et la diminution des surfaces boisées en feuillus âgés (>120 ans)

1-20161019 - Murin de Bechstein - William BEDUCHAUD - VF

Murin de Bechstein (Myotis bechsteinii) – (Illustration: SMPNRA.W.Beduchaud)

Pour en savoir retrouver sur le lien ci-après toutes les fiches des espèces présentes sur le site :
les fiches espèces

– Les activités sur le site

Dans la région d’herbages et de bocages que constitue l’Avesnois, l’agriculture centrée sur l’élevage essentiellement bovin est l’une des activités principales rencontrées sur le site.
L’activité sylvicole qui est prépondérante sur le site de par la surface forestière qui couvre 50% du site.
Les activités culturelles, traditionnelles et de loisir, comme la chasse, la pêche, les sports de nature (VTT, randonnée, …) font partie intégrante de la vie du site.

 

Documents à télécharger :
-Documents d’objectifs

DOCOB du site

-Lettres d’information du site

Lettre d’information n°1
Lettre d’information n°2
Lettre d’information n°3

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *